Zou Jingfang

鄒敬芳

1895

Lieu d'origine

Linli 臨澧

Province d'origine

Hunan 湖南

Originaire de Linli (Hunan), Zou Jingfang sort diplômé de l’École supérieure d’industrie du Hunan (Hunan gaodeng gongye xuexiao 湖南高等工業學校), avant de partir étudier l’économie et les sciences politiques à l’Université de Waseda 早稲田大学 (Tokyo). À partir de la fin des années 1920, il traduit plusieurs ouvrages d’histoire économique et juridique d’auteurs japonais aussi importants que Yamakawa Hitoshi 山川均 (1880-1958), Kobayashi Ushisaburō 小林丑三郎 (1866-1930) ou encore Minobe Tatsukichi 美濃部達吉 (1873-1948). Membre de la Société de sociologie chinoise (Zhongguo shehuixue she 中國社會學社) fondée en 1930, Zou est, par ailleurs, l’auteur de plusieurs synthèses en sciences sociales telles que Jingjixue yuanlun 經濟學原論 (Principes des sciences économiques, 1930) et Zhengzhixue yuanli 政治學原理 (Principes des sciences politiques, 1933). Dans le même temps, Zou travaille au service du GMD, comme secrétaire dans le quartier général de l’armée de pacification du Hunan occidental (Xiangxi jingguojun zongsilibu 湘西靖國軍總司令部), puis au ministère de l’Armée (junzhengbu 軍政部) du gouvernement militaire de Canton (Zhonghua minguo junzhengfu 中華民國軍政府). Il enseigne à l’Université Sun Yat-sen (guoli Zhongshan daxue 國立中山大學) et siège dans le Comité des affaires juridiques (fazhi weiyuanhui 法治委員會) du Gouvernement nationaliste, ainsi qu’au sein du Bureau du GMD au Hunan. Par la suite, il enseigne dans plusieurs universités shanghaiennes.

Zou rallie le Mouvement pour la paix de Wang Jingwei en 1939, en acceptant de siéger au sein du Comité exécutif central (zhongyang zhixing weiyuanhui 中央執行委員會) du GMD “orthodoxe”. Il semble qu’il soit proche de Wang Jingwei, car un rapport japonais de mars 1944 le classe dans la “faction personnelle de Wang” aux côtés d’hommes comme Chu Minyi. Après la fondation du Gouvernement national réorganisé en mars 1940, Zou sert notamment comme chef du 2e bureau du Comité des affaires militaires (junshi weiyuanhui di’erting 軍事委員會第二廳) en 1941-1942, et comme chef du bureau des conseillers du Yuan exécutif (xingzhengyuan canshiting 行政院參事廳) en 1942. En septembre 1943, il devient secrétaire général du Comité économique national (quanguo jingji weiyuanhui mishuzhang 全國經濟委員會秘書長), ainsi que vice-secrétaire général du Conseil suprême de défense nationale (zuigao guofang huiyi 最高國防會議). On perd sa trace à la fin de la guerre, mais un ouvrage intitulé Zhongguo jingjishi dagang 中國經濟史大綱 (Précis d’histoire économique de la Chine) signé Zou Jingfang est publié à compte d’auteur à Taipei en 1959, ce qui suggère qu’il aurait suivi Jiang Jieshi à Taiwan, cas de figure très rare parmi les anciens membres du régime collaborateur de Nankin.

Sources : Xu Youchun 2007, p. 2031 ; MZN, p. 1060-1061 ; Liu Guoming 2005, vol. 1, p. 1136 ; JACAR B02031689800 ; NCCU Academic Hub.

Pour citer cette biographie : David Serfass, "Zou Jingfang  鄒敬芳 (1895-)", Dictionnaire biographique de la Chine occupée, URL : https://bdoc.enpchina.eu/bios/zou-jingfang/, dernière mise à jour le 27 mai 2024. 

Biographical Dictionary of Occupied China

A database from ENPChina Project